mardi 27 janvier 2015

La Chemise (anciennement appellée Chainse par erreur) moyen-age classique et bas moyen-age

janvier 2015
Ceci est une archive de mon ancien blog, c'est un basique qui reste toujours d'actualité même si aujourd'hui nous avons de nouveaux patrons de pièces particulières vous pouvez donc partir dessus en restant dans l'idée que c'est un basique général à adapter à chaque situation


 *édit du 07/2012

  Rappelons ici que cette base est pratique du XIem au XVe siècle mais qu'une démarche de recherche est nécessaire afin de personnaliser la chemise selon l'époque. Elle peu aussi servir de base pour le vêtement supérieur mais toujours bien faire la part des choses. En fin d'article je vous redonnerais une généralité pour ceux qui ne souhaitent pas chercher mais ne pas faire de trop grosses erreurs.
 
En cours... Voici la base, les images et les variantes viendront plus tard.
La chemise chainse est le vêtement de dessous par excellence. Portée tant par les femmes que par les hommes.
La chemise chainse féminine est longue, pour la période 1180-1220, elle se porte au mollet (très pratique) ou à la cheville. Au XVem siècle on peu la faire remonter jusqu'aux genoux. 
La chemise chainse masculine est plus courte (cela dépend de la richesse du porteur, jusqu'au pieds pour les très riches par exemples, mais pas au-dessus de mi-cuisse) et fendue devant et derrière. La longueur dépend toujours de l'époque choisie. Attention pour la fente, je ne suis plus si sûre de moi c'est au choix et à l'interprétation du porteur : on peu voir un vêtement fendu au dessus et une chemise courte ou une chemise fendue. Les preuves archéologique que je connais ne présente à ce jour que des chemises non fendues.
 
Pour cette période on voit sur la cathédrale de Chartres (images qu'a reprises Viollet-le-Duc) des manches plissées... pour cela, il suffit de faire des manches trop longues ajustées au poignet et de les remonter. Il existe deux types de manches plissées sur la cathédrale de Chartres et autres statuaires. La version "trop longue remontée" dont on as d'autres sources représentant des personnes en train de se déshabiller présentant ces manches descendant jusqu'au sol. L'autre version serais un plissé cousu de type "boutis" mais aucune pièce archéologique ne viens l’étayer.
Sur le patron qui suit, la partie "d" n'est pas obligatoire, elle peut servir à faire la parmenture du col et pour les hommes le tissus doit être coupé comme si on allait mettre la partie D mais être seulement ourlée.
  Personnellement si je dois rajouter un triangle à l'avant et à l'arrière toujours selon l'époque, je le coupe à part car la partie D est trop courte et peu ample à mon avis. Je m'en sers donc pour rajouter des carrés sous les bras.
Pour dessiner votre patron la largeur de A est la partie la plus charnue de votre buste : seins pour les femmes, poitrine pour les hommes, poumons bien gonflés divisée par 2 + minimum 4cm pour l'aisance et la couture. Pour les hommes les triangles vont arriver sous les bras, c'est parfait et cela absorbe le ventre à bière ;) . Pour les femmes méfiez vous et vérifiez bien que les triangles vont arriver sous les bras ou peu en dessous.
 Il est normal que la couture ne soit pas sur l'épaule comme les vêtements modernes mais tombante! ne vous en inquiétez donc pas.Pour les dame à forte poitrine, je conseille le deuxième patron pour que les coutures ne tombent pas trop bas. auquel cas A est le tour au dessus de la poitrine divisé par 2 + 4 cm et le petit coté de C est la différence avec la poitrine /4 + 4cm.
 
base (peut aussi servir pour les bliauts , chainses et cottes simples)
un peu plus large
 
 
 
 
 

autre coupe pour le même style.(http://www.forest.gen.nz/Medieval/articles/Tunics/TUNICS.HTML)
Ces modèles de découpes sont donnés pour un tissus de 1m45, 1m50 de large.
 
  Évidement il faut réfléchir avant de la couper dans un lé plus petit ou si vous n'avez pas des dimensions standard. C'est au final un jeu de Tan-gram.
 
Parlons donc un peu époque. Au niveau du col la chemise ne doit jamais dépasser sauf accidentellement... comme une bretelle de soutien-gorge dans les années 1980! Donc le col doit être ourlé de façon à ce que en le mettant en début de journée il ne dépasse pas de la cotte/bliaut.
Au niveau de la hauteur des godets (triangles de cotés) pour la chemise ce n'est pas important mais la chemise peu vous servir de test pour le vêtement du dessus donc vous pouvez faire comme ceci :
On vas dire en gros : XIe je ne sais pas, XIIe taille ou hanche, là où votre corps dépasse la taille de poitrine, et pour les bien faites taille c'est pas mal. XIIIe minimum sous le bras, voir même épaule c'est mieux, c'est très ample. XIVem et XV comme au XIIe pour la chemise. Et là attention avertis ce n'est qu'une généralité! on s’arrête là et on regarde bien les cols pour faire la différence, ou pour la cotte (la chemise on la laisse tel quel) on ajuste (moulant!!) et on met boutons pour le XIVe et laçage devant ou au coté pour XVe pour le XVem femme on peu aussi mais sans obligation faire des manches courtes qui laisseront dépasser la chemise mais pas au XIVe.
Voilà vous êtes parés pour ne pas faire trop de bêtises mais je le répète ce sont de grosses généralités à affiner selon l'époque choisie!
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire